Transformation digitale

Le Chemin vers les solutions SaaS basées sur le cloud

COSMO CONSULT15/04/2021
Notre expertise ERP Microsoft SaaS ou cloud

Un projet de migration de votre ERP vers le cloud ou Business Central ?

Gold partner Microsoft, fortement expérimenté sur l'ERP Business Central, nous sommes un allié de poids dans votre projet de migration. Pour en savoir plus sur notre savoir-faire et nos références, c'est par ici

Le SaaS suit le cloud

La SaaS-ification suit la Cloud-fication. Pour Klaus Aschauer, le chemin vers les solutions Saas, Software-as-a-Service, basées sur le cloud, est inévitable pour toute entreprise qui veut faire partie des gagnants de la numérisation.

M. Aschauer, la plupart des entreprises considèrent déjà que le chemin vers le cloud est inévitable - tôt ou tard. Et maintenant, le logiciel (SaaS) en tant que service vient s'ajouter à cela ? 
Je suis convaincu que toutes les entreprises qui sont aujourd'hui avec une installation On-Premise et qui s'administrent elles-mêmes, devront trouver une stratégie à court ou moyen terme sur la manière de traiter les solutions logicielles qu'elles y ont installées, ainsi que sur la manière d'utiliser le cloud pour leur entreprise, de la manière la plus ciblée possible. L'avenir des entreprises est dans le cloud pour investir dans des technologies telles que le Big Data, Data Link, Azure et le Machine Learning. Les sujets d'intelligence artificielle ne peuvent à un moment donné être exploités que dans le cloud, ce qui signifie que chaque entreprise sera obligée de traiter avec le cloud sous une forme ou une autre. Et puis, bien sûr, à un moment donné, vous allez également déplacer votre logiciel ERP et d'autres systèmes dans une infrastructure adaptée au cloud, dans un environnement adapté au cloud. Et un environnement adapté au cloud conduit inévitablement au sujet du logiciel en tant que service, c'est-à-dire à l'utilisation de ce dont vous avez réellement besoin en tant que service logiciel - le fameux paiement à l'utilisation.  
Avec Microsoft, nous avons commencé il y a quelque temps à réfléchir à la manière dont nous pourrions motiver les gros clients existants dans le domaine des ERP à se tourner vers le cloud et le SaaS. Il ne suffit pas de leur dire „vous avez plus d'options et vous êtes plus en sécurité“. Ces arguments sont corrects et tout à fait pertinents, mais il faut aussi montrer aux entreprises comment elles peuvent passer d'une solution On-Premise à une application SaaS. En conséquence, nous avons mis en place un programme que nous avons finalement appelé Move2SaaS. Il montre les chemins que nous empruntons avec nos clients, des chemins qui leur permettent de passer aussi facilement que possible d'une installation patrimoniale sur site à une solution dans le cloud, à l'épreuve du temps. 

Le COSMO Cloud, un service cloud intéressant

Pour de nombreuses entreprises, les solutions hybrides sont actuellement les seules solutions acceptées. CRM oui, ERP non. Mais alors Move2SaaS vise plus loin ?  

En tant qu'entreprise de conseil et de logiciels, nous proposons deux options. D'une part, nous exploitons notre propre COSMO CONSULT Cloud, qui est une version hybride et que nous mettons à la disposition de nos clients sur Azure. Ensuite, il y a l'étape étendue vers le cloud public. Cependant, en fin de compte, je crois que les clients devront inévitablement faire face à cette situation : pourquoi ne pas passer au cloud avec leur système ERP aujourd'hui, alors qu'ils le font dans tous les cas pour le CRM ? Peut-être parce que le CRM n'est pas une activité ou un processus critique pour l'entreprise ?
Entre-temps, je suis sûr que les possibilités offertes via le SaaS et les solutions cloud, par exemple Microsoft Dynamics Business Central ou Microsoft Dynamics Financial and Supply Chain Management, seront devenues telles que les entreprises ne pourront plus en suivre le rythme d’évolution, avec une solution exploitée sur site. De nombreuses fonctionnalités évolutives ne sont disponibles que dans le cloud. Donc si, en tant qu'entreprise, je veux continuer à bénéficier des avancées technologiques, je dois faire le pas vers le cloud à un moment donné.   
 

Le COSMO Cloud est-il seulement une étape intermédiaire sur le chemin du cloud public ou pouvez-vous être un fournisseur complet pour vos clients ?

Nous pouvons être un fournisseur complet pour nos clients dans le COSMO Cloud. Il s'agit d'un service géré que nous fournissons sur la base d'Azure, donc ce que Microsoft fournit globalement, est encapsulé dans notre COSMO Cloud. Pour l'instant, nous devons quand même fournir ce service à certaines industries, comme l'industrie pharmaceutique. Nous sommes certifiés avec notre cloud et nous nous conformons aux directives de validation des sociétés pharmaceutiques. Mais en fin de compte, c'est une voie qui ouvre très bien le chemin vers le cloud ou le SaaS et que vous (en tant qu'entreprise) pouvez ou devriez certainement prendre comme première étape pour traiter plus intensivement les possibilités du cloud et du SaaS. Il ne faut pas non plus oublier les sujets de sécurité qui sont assurés via Azure et que l'on peut utiliser dans le processus. Pour tout ce qui concerne l'accès depuis l'extérieur - les attaques de pirates ou la cybercriminalité - un cloud Microsoft Azure, distribué dans le monde entier, leader du marché, est beaucoup plus sûr que mon serveur, qu'en tant qu'entreprise, j'ai quelque part dans un sous-sol.

La flexibilité du cloud

Qu'en est-il des inconvénients de l'utilisation du cloud, comme une moindre flexibilité dans la conception de mon logiciel ?

Cette question est légitime. Les systèmes ERP, en particulier, sont souvent adaptés, et les logiciels cloud ou SaaS sont censés ne plus être aussi adaptables. Mais Microsoft a également développé des possibilités d'adapter le SaaS avec certaines technologies, par exemple des extensions. En outre, Microsoft propose des Power Apps et des Power Platforms, qui peuvent être utilisées pour regrouper la logique d'entreprise dans de petites applications et les arrimer à un système ERP. Cela signifie qu'il n'est plus nécessaire d'adapter le système ERP à certaines fonctionnalités ou à certains processus individuels que l'on souhaite avoir en tant qu'entreprise, mais qu'il suffit de le faire via une fonctionnalité supplémentaire que l'on externalise simplement à un système capable de fonctionner dans le cloud, comme les Power Applications ou les Power Platforms. L'individualisation des processus passe de la solution standard à des solutions plus petites, faciles à utiliser, qui permettent d'individualiser les processus très rapidement et avec une grande flexibilité. Je suis sûr que les avantages et la flexibilité que je peux obtenir en tant qu‘entreprise grâce à un environnement cloud sont beaucoup, beaucoup plus importants que les inconvénients.

Les plateformes sont également un élément essentiel pour de nombreuses solutions, telles que les solutions de bout en bout (End-to-End), et ne sont en fait possibles que dans le cloud ?

Oui, dans une large mesure, cela n'est possible que dans le cloud. Si nous regardons la plateforme Microsoft, il y a un cloud Azure comme base pour mon logiciel d'entreprise et dans ce cloud Azure il y a différentes applications. L'une d'elles s'appelle Dynamics 365 Finance and Supply Chain Management, qui a également été divisée en sous-domaines. Il se peut que vous n'ayez besoin que de la partie Finance et/ou Project Operations, et d'un sous-domaine d'Office 365 avec Teams, qu’il faudra intégrer. Et pour vos services sur le terrain, vous aurez besoin d’une application dédiée et vous pourrez avoir d’autres applications professionnelles dédiées sur la plateforme selon vos besoins. Par le passé, on essayait d'ajouter de plus en plus de fonctionnalités aux systèmes ERP, mais aujourd'hui on essaie de mettre les fonctionnalités sur une plateforme afin de pouvoir utiliser des applications plus petites et de faciliter l'utilisation par les utilisateurs. 

Vous avez dit que les entreprises devraient désormais rendre leurs logiciels compatibles avec le cloud computing. Qu'est-ce que cela signifie ? Que manque-t-il pour que les programmes soient compatibles avec l'informatique dématérialisée ?

Je pense cela concerne en priorité l'ouverture des systèmes pour leur permettre d‘être exécutés par des applications comme Azure. Les produits logiciels doivent disposer d'une certaine technologie pour pouvoir être exploités dans un environnement de cloud computing, échanger des données dans cet environnement cloud.

Conseil en matière de cloud et SaaS

Quels conseils donnez-vous aux clients existants et aux nouveaux clients qui viennent vous voir ?

Je pense que c'est souvent plus facile pour un nouveau client. Selon le monde des systèmes informatiques dont vous êtes issu, vous avez une certaine idée de la manière dont vous voulez aller vers l'avenir. Nous rencontrons souvent des clients qui ont un projet de changement, par exemple en matière de CRM. Avec eux, nous ne regardons plus seulement le projet CRM, mais nous essayons de développer une feuille de route numérique dans laquelle leur projet est une composante. Nous essayons de faire le lien entre la stratégie de l'entreprise et son ambition digitale, avec sa volonté de transformation, afin d'en tirer les meilleures étapes. Il en ressort peut-être que les besoins du client seraient plus faciles à satisfaire avec un autre outil qu'avec la mise en place d'un système CRM complet. C'est ce qui est devenu notre approche, plutôt que de simplement répondre aux demandes. Nous nous concentrons sur l'idée de rendre nos clients successful.


À quoi cela ressemble-t-il pour les clients existants ?

Pour tous les clients qui ont déjà investi dans Microsoft, il existe une voie de transformation claire :

  • Avec notre idée de Move2SaaS, nous avons rassemblé tous les sujets que Microsoft et nous-même proposons, et nous nous sommes demandé quel type de parcours un client existant - qui a une installation ERP On-Premise avec nous - pourrait aujourd’hui suivre avec notre accompagnement, pour peut-être passer à un environnement cloud l'année prochaine ou cette année.
  • Nous avons réfléchi à la manière dont nous pouvons proposer des ateliers qui déterminent d'abord la maturité du client en matière de cloud, qui lui donnent l'occasion d'échanger des idées avec Tobias Fenster, notre Chief Technical qui appartient au cercle exclusif des personnes dites „Microsoft Most Valuable Persons“, qui traitent de manière intensive le sujet d'Azure et des avantages du cloud Azure.
  • Daniel Schmid, notre Chief Portfolio Officer, y organise également des webinaires pour communiquer sur ce que en tant que client, je dois réellement faire, quels sont les avantages, où puis-je aller.
  • Enfin, nous avons mis en place une équipe au sein de l'organisation, The Upgrade Experts, qui s'occupent uniquement de la manière dont les données et la logique business d'une application On-Premise peuvent être adaptées aussi facilement que possible, et transférées vers un environnement SaaS aussi simplement et rapidement que possible. Ce pack contient l'ensemble du parcours qu'un de nos clients existants peut effectuer pour passer d'une application On-Prem à une solution SaaS ouverte et basée sur le cloud. 

 

Il ne suffit certainement pas de dire à un client : "Vous devez réfléchir à ce que vous voulez faire au cours des prochaines années“. Quelles stratégies leur proposez-vous, à quoi doivent-ils réfléchir ?

Nous avons des approches différentes à ce sujet :

  • Je pense que, tout d'abord, il est toujours important que l'entreprise connaisse sa maturité numérique, c'est-à-dire qu'elle sache où elle se situe numériquement par rapport à ses concurrents et à son secteur. C'est toujours un premier élément important pour comprendre les prochaines étapes. Et une fois qu’elle a une idée de sa position en tant qu'entreprise, différentes possibilités s'offrent à elle. Nous empruntons actuellement la voie du DigiCheck, grâce auquel l’entreprise peut réellement planifier ses ambitions numériques, définir sa stratégie numérique à long terme en prenant en compte tous les aspects d'une entreprise. Grâce à la technologie DigiCheck, elle apprend à créer une feuille de route numérique pour les trois à cinq prochaines années.
  • Nous abordons le sujet de la culture, car pour toute transformation ou numérisation réussie, il faut une culture numérique dans l'entreprise, également pour Move2Cloud et Move2SaaS. Cela signifie qu'avec DigiCheck, il y a un processus d'intégration numérique bien conçu, du premier contact avec COSMO à la mise en œuvre du projet, entièrement soutenu par le numérique. Et je crois que c'est un fort argument de vente unique à COSMO CONSULT.

Passage vers le SaaS et le cloud avec 2 outils COSMO CONSULT

Le Digital Consultant a récemment rejoint COSMO CONSULT. Quelle est sa tâche ?

Le Digital Consultant jouera un rôle important dans l'ensemble de la SaaS-ification des entreprises. Il s'agit d'un outil que nous développons pour différentes applications et qui peut être téléchargé via un app store.

Par exemple, en tant qu'entreprise, je peux l'utiliser au sein de mon application Business Central pour télécharger le contenu dont j'ai besoin pour mettre en place la comptabilité de manière indépendante. Auparavant, il fallait faire appel à des conseillers humains, mais la comptabilité est désormais largement standardisée, où l’on doit respecter certaines directives. Avec le Digital Consultant, en tant qu'entreprise, je bénéficie d’une présentation de la solution et suis intégré lors de la mise en place de la comptabilité.

Le Digital Consultant est un compagnon numérique pour chacun de nos clients qui a l'ambition de faire certaines choses par lui-même et qui ne devrait pas se passer de lui à l'avenir. Tout comme Cosma, notre robot, que nous mettons à disposition.

 

Quel est le travail de Cosma ?

Cosma est une technologie bot à laquelle vous posez des questions que vous poseriez autrement à un consultant. Cosma traduit ces questions directement en requêtes de recherche au sein de notre univers COSMO, puis - éventuellement avec l'aide du Digital Consultant - renvoie à son tour des informations au client qui a posé la question.

Cosma est donc un élément de notre stratégie Move2SaaS qui vise à fournir de plus en plus de services à valeur ajoutée sur une base cloud. Et cela fait partie de notre mission d'entreprise de faire de nos clients des gagnants de la numérisation.

 

Move2SaaS n'est donc pas un feu de paille, une mode ou une tendance, mais est plutôt inéluctable ?

Réfléchir à du SaaS et à des applications cloud est une nécessité et pas un feu de paille pour nous, mais une stratégie très claire. Je pense qu'aucune entreprise ne devrait songer à passer à une nouvelle version qui ne soit pas SaaS ; dans le cas contraire, elle ne ferait le travail qu’à moitié. C'est pourquoi il est important pour nos clients que nous leur proposions un moyen prédéfini de faire passer les applications ERP d'un modèle On-Premise à un modèle cloud. C'est pourquoi nous avons défini des points de contact avec les clients où nous pouvons leur répondre individuellement aux questions qu’ils se posent actuellement, en considérant leur position exacte sur ce chemin vers l’avenir, afin d'en faire des gagnants de la numérisation. 

Partager l'article

Ecrire un commentaire