Transformation digitale

Quelles tendances pour le Numérique en 2021 ?

Virginie POUJOL29/01/2021

Découvrez les grandes tendances IT 2021 selon Gartner

tendances numériques 2021

Gartner a présenté son rapport sur les tendances IT lors de la conférence IT Symposium/Xpo Americas 2020, organisée en ligne du 19 au 22 octobre. Voici ce qu’il en ressort :

Sans surprise, les prochaines années, 2021 inclus, seront consacrées à doter les humains (employés, clients, fournisseurs, …) de nouveaux moyens numériques, leur permettant d’interagir de manière sécurisée, flexible, et scalable, en tout lieu, quelles que soient les perturbations.

D'ici à la fin 2023, 40 % des entreprises auront concrétisé cette tendance du « anywhere operations » et selon Gartner, 48 % des employés continueront de travailler de chez eux après la fin de la pandémie.

Tendance numérique N° 1 : Opérationnel partout !

Pour fournir des produits et services de n’importe où, et permettre de les acheter de n’importe où, nombreuses technologies numériques vont continuer de se déployer, misant sur l’accessibilité, pour offrir aux clients et aux employés des expériences virtuelles et physiques, optimisées et combinées.

Le « VDI dans le Cloud », autrement dit les bureaux virtualisés dans le cloud, ou DaaS (Desktop as a Service) vont se multiplier.

Travailler en mode phygital sera la nouvelle norme dès 2021. Abolissant les dernières frontières qui existent entre vie professionnelle et vie privée, comportements de consommateur et de salarié, le phygital offrira la meilleur combinaison entre le physique et le numérique, pour plus de compétivité et de bien être. En gagnant en fluidité, les entreprises qui accorderont la priorité à cette tendance, feront la différence sur leurs marchés.

Tendance numérique N° 2 : Démocratisation de l’entreprise à partir de la data et de machines

Les processus décisionnels ne sont plus réservés aux décideurs. Tout le monde peut avoir accès aux données numériques pour prendre des bonnes décisions, en mode agile, y compris les clients. Ces données sont collectées, partagées, enrichies et traitées à l’aide de technologies et de machines.

Ainsi, par exemple, les processus commerciaux échappent au statique, et deviennent capables de s’organiser ou se réorganiser en permanence au contexte de marché, quelle que soit la situation. Gartner annonce que cette démocratisation génèrera de nouveaux modèles commerciaux, digitalisés, de nouveaux produits, services et canaux.

Au-delà, c’est toute l’entreprise qui sera capable de pivoter (switcher), à condition qu’elle ait bien intégré les principes fondamentaux de ce que Gartner appelle « l’intelligent business composable » où tout peut être modulaire (pensée, architecture, technologies), de sorte d’assembler, démonter, recomposer aussi rapidement et sûrement que souhaité pour s’adapter aux évolutions avec résilience. Capacité à découvrir, à orchestrer et donner de l’autonomie sont les maîtres mots de cette tendance.

Pour Forrester, le cloud public progressera de 35 % en 2021

Tendance numérique N° 3 : Cloud toujours et encore mais sous quelle forme ?

Selon tous les analystes des tendances numériques, les projets de développement « cloud natif » vont encore accélérer en 2021. Pour Gartner, les services Cloud (IaaS, PaaS, SaaS) aussi bien privé, hybride que public vont croitre en 2021 de 19 %. 

Cette adoption du cloud se fera avec une culture cloud, basée sur des roadmap de transformation à long terme.

Tendance numérique N° 4 : Tout ce qui peut et doit être automatisé… le sera

Déjà affirmée en 2020 comme une tendance numérique forte, l'hyper-automatisation des processus commerciaux et informatiques est désormais inévitable et irréversible pour consolider ou renforcer sa position sur ses marchés, grâce au gain de temps et d’argent qu’elle procure. Elle doit passer par une combinaison optimisée de technologies, en connectant mieux les outils. Le machine learning continuera de progresser.

La pandémie a simplement accru la demande d’un « tout numérique ».

Forbes d’ailleurs précise que 2021 verra l’avènement des drones, véhicules automatiques et robotique, soulignant la précédente montée en flèche des actions des entreprises de ce secteur en 2020.

Deloitte (dans son Tech Trends 2021) confirme de son côté la tendance à l’exploitation des machines plutôt que les humains pour la gestion et l’analyse de la data. Selon ce cabinet, les machines vont non seulement améliorer le processus décisionnel humain, mais prendront des décisions en temps réel et à une échelle inaccessible aux humains.

Tendance numérique N° 5 : Le maillage pour répondre aux enjeux critiques de cybersécurité

La crise sanitaire COVID-19 ayant amené une dispersion des opérations et révélé la nécessité de renforcer la sécurité informatique, la cybersécurité en mode mesh va s’imposer. Elle semble être l’approche architecturale à même de mieux garantir l'accès et l'utilisation sécurisés d'applications situées dans le cloud, et de données distribuées à partir de dispositifs qui échappent aux contrôles.

Plus flexible, ce mode de cybersécurité définit le périmètre de sécurité autour de l’identité d’un humain ou d’un actif.

D'ici 2025, la moitié des demandes de contrôle d'accès numérique seront concernés.

Le Cigref quant à lui invite les entreprises à généraliser en 2021 les architectures sans confiance « Zéro Trust ».

Tendance numérique N° 6 : Confidentialité des données en mode calcul

La protection des données « au repos » atteint ses limites. D'ici 2025, 50 % des grandes entreprises protégeront également leurs données numériques en cours d'utilisation et en transit, depuis différentes sources, à travers des systèmes de calcul sécurisés.

Partager l'article