Transformation digitale

Les 3 phases d'une migration vers le cloud

Christian Krause25/08/2020
Une migration vers le cloud en 3 phases

Chaque voyage commence par un premier pas. Une migration stratégique vers le cloud est aussi une sorte de voyage. Ce n’est pas quelque chose qu’on peut réaliser à l’échelle de toute l’entreprise à une date fixe. C’est en fait le contraire. Une fois les paramètres stratégiques du cadre de travail définis, et la charge de travail IT liée à la migration elle aussi définie et aussi priorisée (par exemple, en concordance avec un Workshop COSMO CONSULT basé sur le framework d’adoption du cloud), vous pourrez commencer avec un premier projet pilote de migration vers le cloud, suivi par une série de projets de suivi.

Le framework d’adoption du cloud fournit la « zone d’atterrissage » conceptuelle et technique de toute la charge de travail IT à migrer. Il joue également fréquemment un rôle durant les phases ultérieures de la migration vers le cloud, servant de ligne directrice durant le cycle de vie du projet, prodiguant toutes les questions et réponses adéquates aux décisions en suspens, telle que celles en rapport avec la gestion et la compatibilité.

Phases des projets de migration vers le cloud

Les projets de migration vers le cloud se déclinent en plusieurs types et tailles, en fonction de l’importance stratégique, de l’étendue, de la complexité et de la technologie de l’infrastructure et des applications à migrer. Cela dit, tous les projets suivent typiquement le même modèle de base à 3 phases :

  • Analyse
  • Migration
  • Optimisation

Le premier projet de migration doit rester raisonnablement petit, en sélectionnant soigneusement des travaux d’impact modéré pour les métiers. Autrement dit, ne vous contentez pas de mettre le planning de la cafétéria en ligne, mais ne vous précipitez pas non plus à migrer un processus central et majeur. L’idée étant de commencer par des petits pas, d’apprendre au fur et à mesure, et d’appliquer progressivement ce que vous venez d’apprendre à des tâches de plus en plus importantes.

Un projet de migration vers le cloud ?

Phase d’analyse

Durant la phase d’analyse, nous utilisons une combinaison d’enquêtes orales et d’outils d’analyse techniques pour déterminer l’environnement actuel par lequel vous démarrez. Cette analyse n’est pas limitée à vos systèmes IT ou vos versions de logiciel. Au contraire, nous saisissons cette opportunité pour comprendre en détail les activités opérationnelles de nos clients. Cette phase implique habituellement une collaboration avec les chefs de projet, les spécialistes IT, les utilisateurs finaux ainsi que toutes les personnes clés ayant une connaissance précieuse de l’objectif commercial, des préconditions, des exigences et spécificités du framework de la charge de travail IT à migrer. Durant cette phase, nous pouvons aussi vous aider à identifier et considérer des changements techniques et opérationnels potentiels (refactoriser, réarchitecturer, reconstruire, remplacer).

Un des résultats principaux de ce genre d’analyse est une évaluation détaillée des coûts – les coûts d’exploitation des applications existantes, une prévision des coûts opérationnels après migration vers le cloud, ainsi que le coût de la migration en soit. Ces coûts représentent, en association avec d’autres avantages liés à la migration, un facteur décisif pour le projet de migration. Typiquement, c’est après cette phase d’analyse qu’est prise la décision de migrer l’application ou de vérifier si une charge de travail différente pourrait offrir un meilleur potentiel de migration.

Phase de migration vers le cloud

Une fois donné le feu vert pour la migration, soit nos spécialistes techniques modéliseront et migreront l’infrastructure d’une charge de travail IT établie vers Azure, soit ils vous aideront à mettre à jour les applications en paramétrant et mettant en marche les services cloud natifs. En se basant sur le concept de la « zone d’atterrissage » défini lors de l’atelier du framework d’adoption du cloud, nous jetterons les bases pour l’expansion du réseau de l’entreprise afin d’inclure les composants hébergés dans Azure, et nous paramétrerons les clés d’identifications et les politiques et artéfacts de sécurité (e.g. Azure Active Directory, Azure AD Connect, Security Advisor) comme prévu. En concordance avec la migration, nous implémentons habituellement des tests d’acceptation des utilisateurs et surveillons les caractéristiques qualitatifs et quantitatifs du nouvel environnement défini dans le plan de basculement (failback plan).

Phase d'optimisation

Durant la phase d’optimisation et d’administration, notre équipe Cloud et service IT peut facultativement prendre en charge l’administration et la surveillance des tâches des charges de travail informatiques nouvellement migrées, l’implémentation de la maintenance préventive et l’optimisation continue de l’environnement. L’optimisation peut impacter les coûts, de même que les paramètres techniques et relatifs à la sécurité. Et avoir une idée de par où commencer est un jeu d'enfant. La forme prête à l’emploi des infrastructures et solutions hébergées sur le cloud procurent une masse de données télémétriques qui peuvent être utilisées pour analyser facilement le potentiel d’optimisation.

Pour conclure sur la migration vers le cloud

Le chemin vers des avantages compétitifs pour chaque entreprise passe par le cloud. La migration vers le cloud, implémentée généralement en trois phases, rend les structures et applications IT plus efficaces, abordables et sécurisées, tout en connectant les personnes, les données et les processus par de nouveaux moyens. Les opérations et l’IT deviennent plus harmonieux, et ensemble, optimisent les processus à valeur ajoutée afin de créer de nouvelles valeurs pour vos clients.

Partager l'article

Ecrire un commentaire