Articles de blog, Transformation digitale

Comment tirer partie de l'industrie 4.0 et de nouveaux business models grâce à la transformation numérique ?

Pierre Edouard Roussel28/07/2017
Photo Uwe Bergmann

La transformation numérique est en marche ! Elle permet notamment aux chaînes de valeur industrielles de tirer parti de nouvelles tendances, comme l'Industrie 4.0, mais aussi de nouveaux « business models ». Comment un fournisseur de services informatiques peut-il mieux accompagner ses clients sur cette voie ? Uwe Bergmann, PDG du groupe COSMO CONSULT, s'est penché sur la question.

Dans quelques années, selon Gartner, 50 % des investissements informatiques seront consacrés à l'intégration. Mais n'avons nous pas déjà trouvé la solution-miracle parmi les systèmes ERP contemporains et leurs fonctionnalités multiples ?

Gartner annonce l'entrée dans l'ère postmoderne de l'ERP, qui marquerait plus ou moins la fin du système ERP tel qu'on le connaît : un système à la fois coûteux, rigide et difficile à mettre à jour en raison de ses très nombreuses personnalisations. Certes, le système ERP sur site qui nous est familier restera au cœur des opérations, mais il sera relié à une multitude d'autres systèmes exécutant des applications de gestion des ressources humaines, de CRM ou de marketing par exemples. Et l'orchestration de ces différents systèmes sera l'une des principales tâches du directeur informatique. Un directeur informatique dont le rôle évolue : loin de l'image du technicien qui, armé d'un tournevis, montait des disques durs dans des boîtiers, le DSI est désormais un partenaire stratégique incontournable. Assis à la droite du PDG, il conçoit les produits et les services de demain.

À l'avenir, une grande partie des échanges commerciaux seront également traités par des machines. Je demanderai à mon téléphone portable de m'acheter un ordinateur auprès du fournisseur le moins cher. L'application Siri choisira un fournisseur et passera la commande. Mais qu'est-ce que cela implique au niveau des technologies du côté du fournisseur ? C'est là ce qui nous intéresse aujourd'hui, comment pouvons-nous contribuer à la réussite de nos clients en leur apportant les outils dont ils ont besoin au moment opportun. Car ne l'oublions pas, notre succès dépend de celui de nos clients.

Quel sera l'impact de la transformation numérique sur notre avenir ?

En substance, la transformation numérique consiste à utiliser des processus numériques pour traiter nos différentes tâches professionnelles et personnelles : faire les courses, payer, décider, communiquer, modifier des documents. Et, le maître-mot étant la collaboration, travailler avec d'autres personnes. Traiter, enregistrer et partager des informations font également partie de cette logique de collaboration. Comme l'an dernier pour le chantier de construction numérique « Usine Digitale », COSMO CONSULT a obtenu une nouvelle fois le prix de l'innovation IT décerné par l'Initiative Mittelstand, cette fois pour son nouveau scénario « cc|digital project ». Pour la deuxième fois consécutive, ce qui est assez rare pour être noté, COSMO CONSULT a donc reçu l'une des principales distinctions IT pour une solution Industrie 4.0. Notre société a réussi à élargir son domaine au secteur industriel, notamment par des projets menés avec un réseau de partenaires et quelques sociétés prestigieuses. Les applications et les processus digitalisés attirent donc tout autant les techniciens d'usines classiques que les PME industrielles. Au final, toute société qui gère le cycle de vie de différents produits et qui souhaite disposer de solutions spécifiques pour chacun d'entre eux est concernée, ce qui crée de nouveaux « business models ».

Un grand nombre d'informations numériques sont utiles pour analyser, prévoir et planifier. Et ces informations doivent être numériques, un traitement analogique étant exclu. Autrement dit, la digitalisation va permettre d'utiliser de plus en plus de sources de données : c'est le cas des interfaces marketing des réseaux sociaux utilisées pour optimiser les produits et services des entreprises. Notre but est d'accompagner ces différents processus métier en apportant notre expertise et nos conseils, qui constituent notre valeur ajoutée auprès des sociétés.

Et en pratique, la transformation digitale est-elle déjà d'actualité ?

Bien entendu ! Nous accompagnons déjà nos clients dans leur transformation digitale. Nous apportons à la fois les outils, le conseil, les technologies et la mise en œuvre peut se faire progressivement. Actuellement, nous menons des projets Industrie 4.0 et IoT en collaboration avec des partenaires comme Fraunhofer IFF et des entreprises de premier plan comme Bosch. Le chantier de construction numérique et le gestion de l'arrêt complet (shutdown management) d'une grande raffinerie en sont deux exemples. Les solutions adoptées ont ensuite été étendues à l'ensemble de la chaîne de valeur industrielle, comme nous l'avons montré au salon de Hanovre, forum mondial de l'industrie.

Des temps d'arrêts particulièrement actifs

Les temps d'arrêts entraînent une perte de la production. Ils doivent donc être utilisés le plus efficacement possible. C'est là qu'un système moderne de gestion des arrêts peut être utile. La législation prévoit des inspections régulières des systèmes techniques. Les projets à grande échelle permettent d'employer pendant une interruption jusqu'à 5 000 personnes appartenant à différentes entreprises et corps de métier sur un chantier de construction. « Dans un tel cas, l'essentiel est de garantir une disponibilité maximum des systèmes ou sous-systèmes en respectant les délais et le budget, et en garantissant un niveau de qualité et de sécurité optimal », explique Udo Ramin, Directeur général de COSMO CONSULT TIC GmbH à Magdebourg. Depuis quelques années, les efforts se concentrent donc essentiellement sur la planification des interruptions et la précision de l'ingénierie numérique. Pourtant, même armé des meilleures données techniques et d'un plan bien établi, quiconque affronte un chantier de construction est confronté à la paperasse qui règne en maître et constitue un temps peu compressible. Cependant, grâce à nos systèmes, les temps de travail non productifs peuvent être réduits de 30 à 40 %.

Parmi les nombreuses nouveautés de ces dernières années, notons le « feedback mobile », autrement dit l'idée qu'il est possible d'apporter sur le chantier de construction des données de planification issues de l'ingénierie numérique et d'y accéder partout via Internet, sur un smartphone ou une tablette. Les systèmes d'assistance mobile sont également extrêmement utiles : formation mobile sur le site ou la sécurité, en remplacement des méthodes classiques dispensées aux grilles de l'usine. La logistique des sites est également un axe intéressant, même si elle signifie que le chantier lui-même doit être digitalisé. Elle permet de disposer d'une carte numérique présentant le site dans un format graphique, en distinguant les zones de stockage, les zones dangereuses et les itinéraires de transport.

Des solutions pour les PME et les grandes sociétés

Pour COSMO CONSULT, la première grande étape est la digitalisation du chantier de construction, autrement dit la production d'une carte numérique. Celle-ci permet de planifier et de simuler des scénarios inenvisageables avec les méthodes habituelles. Il est également important d'assurer la disponibilité de l'infrastructure. C'est dans cette optique qu'a été mis en place un réseau de partenaires incluant des sociétés comme Bosch et Microsoft, aux côtés de COSMO CONSULT et de Fraunhofer IFF, également basée à Magdebourg. Même si ce partenariat porte avant tout sur de gros projets, les interruptions et temps d'arrêts peuvent être assimilés à de simples projets d'ingénierie industrielle. C'est pourquoi COSMO CONSULT a mis au point une plateforme destinée aux PME qui permet de traiter toute taille de projet en utilisant différents modules de projets de grande envergure. Ces modules sont évidemment reliés aux fonctionnalités des systèmes ERP, ce qui rend la solution facilement utilisable pour les PME impliquées. Udo Ramin est totalement convaincu : « L'essentiel de l'ingénierie est aujourd'hui digitalisé. Le grand défi est donc la transformation numérique et son exploitation optimale à tous les niveaux. »

Partager l'article

Mots clés

  • ERP
  • Microsoft Dynamics NAV

Commentaires

Aucun commentaire n'a été trouvé!

Ecrire un commentaire